La faune consommable

Environ 4,5 millions de bovins et 39 millions d'ovins pour 4,5 millions d'habitants sur une superficie égale à la moitié de celle de la France, cela ne passe pas inaperçu! 70% des terres agricoles sont dévolues à l'élevage (pour ceux que l'élevage néo-zélandais intéresse, une bonne synthèse ici). Alors oui, on en a vu, à peu près autant de vaches (de toutes sortes, plutôt petites) que de moutons (mais pour ces derniers, ce n'est pas plus spectaculaire que l’Écosse ou l'Irlande), ce qui correspond à la répartition sur l'île du nord. Et bien que la Nouvelle Zélande exporte 90% de sa production, nous avons quand même eu l'occasion de manger un peu des deux, très bonne.

  • vaches2
  • moutons1

cliquer sur une photo pour voir la galerie

Petite parenthèse: actuellement l'élevage est en concurrence, du point de vue du foncier, avec l'exploitation forestière. Celle-ci ressemblant beaucoup à la version écossaise, avec des plantations souvent escarpées et des zones déboisées complètement dévastées, avant leur remise en plantation.

  • sapins1
  • sapins2
  • sapins3

cliquer sur une photo pour voir la galerie

Bien sûr il y a aussi l'élevage aquacole: huitres, moules et ormeaux. Alors que pour ces derniers, la production commence tout juste en France, elle semble bien tourner ici. Certes ils sont plus petits et forcément un peu moins bons que les seuls, les vrais, les bretons, mais on peut s'en faire des ventrées.

ormeaux

La moule néo-zélandaise a la particularité d'avoir une belle couleur verte, d'être au moins 4 fois plus grosses que ce dont on a l'habitude de voir. Si on la trouve dans la plupart des supermarchés, la version sauvage existe aussi, au moins dans la baie de Whangarei, par 20 cm d'eau (à marée basse) et en quelques minutes on remplit 3 seaux.

  • moules_NZ
  • moules_NZ2
  • moules1
  • moules2
  • moules3

Pour les huitres, rien de particulier, si ce n'est qu'elles sont vendues, dans les grandes surfaces, par 6 ou 12, ouvertes (!!!) et sous film plastique. Durée de conservation, mystère!

huitres_NZ

Bien qu'on n'en ai rien vu (mais nous ne sommes passés dans aucun port) il y a une pêche professionnelle (1% de la pêche mondiale), avec plein d'espèces, et toute l'industrie en aval qui va avec, activités qui se veulent durables bien sûr. Mais comme semble-t-il dans beaucoup de pays anglo-saxons, très peu de poissonneries, et de vagues rayons dans les grandes surfaces. Donc, à part les fish and chips....

Il faut dire que la mer n'étant jamais loin, tout un chacun pratique la pêche (ou, a minima, tout un chacun connait quelqu'un qui pêche, d'où l'inutilité des poissonneries), le plus souvent en petites embarcations transportables: petites vedettes, kayaks et, plus original de notre point de vue, en jet skis. Et donc, tout le long des côtes, des cales de mise à l'eau et des parkings pleins de 4x4 et remorques.

  • fish1
  • fish2
  • jetski2
  • jetski1
  • kayak2
  • kayak1

American way of life oblige, il semble que la chasse soit aussi une activité très populaire. Le gibier est celui importé par les colons à cet effet (sinon ils n'avaient rien à se mettre au bout du fusil, les deux seuls mammifères endémiques étant des chauves-souris) et qui prolifère faute de prédateurs. Mais rien vu, rien entendu, rien gouté.

retour en haut de la page

retour à l'accueil